Carte de la magnétisation de la croûte martienne
réalisée par la sonde Mars Global Surveyor

Carte de la magnétisation de la croûte martienne réalisée par l'instrument MAG/ER (magnétomètre et réflectomètre à électrons) de l'orbiteur américain Mars Global Surveyor. Actuellement, la planète Mars ne possède plus que quelques champs magnétiques locaux, préservés dans certaines régions de la croûte (zones rouges et bleues, selon la polarité), mais aucun champ magnétique global, entourant la planète entière. Si les champs rémanents locaux peuvent être jusqu'à 30 fois plus puissant que le champ magnétique global terrestre, ils sont incapables de protéger la planète contre un ennemi sournois mais très efficace, le vent solaire. Emis par notre étoile, ce champ de particules très énergétiques est effectivement capable de décaper n'importe quelle atmosphère, si celle-ci n'est pas sous la protection d'un bouclier magnétique. Or Mars n'a presque plus d'atmosphère, et ce qui reste n'est plus que le fantôme d'une couche d'air qui a dû être par le passé beaucoup plus épaisse. Celle-ci permettait alors un réchauffement efficace de la surface par effet de serre, qui en retour autorisait l'existence de l'eau liquide. L'échelle colorée est en nanoTesla (Crédit photo : © Connerney J.E.P. et al., PNAS, 2005).

Labrot © 1997-2018. Dernière mise à jour :  31 août 2015. précédent Suivant index