NWA 2737 (Crédit photo : Bruno Fectay & Carine Bidaut)

NWA 2737

chute observée trouvaille

Date :
Lieu :
Poids :
Age :
Type :

2001
Maroc
611 g
?
Chassignite
(dunite)

La météorite martienne NWA 2737 est une pierre exceptionnelle. Non seulement parce qu'il s'agit de la septième (oui, vous avez bien lu !) pierre martienne trouvée par les plus célèbres chasseurs de météorites français, Bruno Fectay et Carine Bidaut, mais aussi parce qu'il s'agit de la deuxième chassignite jamais découverte sur Terre. NWA 2737 est effectivement très proche de la chassignite historique tombée en 1815 près du village de Chassigny sur le plateau de Langres en Haute-Marne.

Première de toutes les météorites martiennes, la Chassignite est aussi restée très longtemps unique de part sa composition, jusqu'à que Bruno Fectay et Carine Bidaut sortent NWA 2737 des sables du Sahara marocain en 2001. La pierre se présente sous la forme d'une roche noire, fragmentée en plusieurs morceaux. Les scientifiques lui ont donné le nom de code "Diderot" (une dénomination très pratique mais non reconnue par la Meteoritical Society), rendant ainsi hommage au célèbre encyclopédiste français et à la région de Langres (lieu de naissance de Diderot).

Diderot est actuellement analysée par plusieurs équipes de scientifiques, et il faudra attendre la publication des résultats pour connaître la minéralogie précise de la roche. Comme NWA 2737 est très certainement une chassignite, on peut s'attendre à ce qu'elle soit principalement constituée d'olivine, ce qui en fait une dunite. D'autres minéraux sont sans doute présents en petite quantité, comme des pyroxènes, des plagioclases, des amphiboles, des oxydes, des sulfures et des phosphates.

L'analyse des isotopes de l'oxygène a montré que NWA 2737 appartient bien à la famille des météorites martiennes, en dépit de son aspect bien particulier. Contrairement à la Chassignite, la roche a effectivement été soumise à des pressions très importantes, qui ont transformé l'olivine en un matériel très sombre, ce qui n'a pas facilité son identification (sa nature météoritique fut ignorée pendant quatre longues années, avant d'être révélée par des analyses chimiques).

L'âge de NWA 2737, tout comme l'âge d'exposition, n'ont pas encore été déterminés. Comme la première chassignite, cette météorite devrait être âgée d'environ 1 milliards d'années.

Labrot © 1997-2018. Dernière mise à jour : 30 janvier 2005.