L'expérience Labeled Release (LR) des Viking

L'expérience Labeled Release des atterrisseurs Viking possédait une forte sensibilité, et permettait d'identifier d'éventuels organismes hétérotrophes, incapables de synthétiser leur propre matière organique, contrairement à des organismes photosynthétiques. De gauche à droite : un échantillon de sol martien est placé dans une chambre de culture remplie d'atmosphère martienne. Une solution nutritive simple, marquée au carbone 14, est ajoutée sous forme de liquide. La libération de dioxyde de carbone radioactif, dû à une éventuelle activité métabolique (respiration), est suivie par un compteur Geiger (Crédit photo : © Pour la Science/Labrot).

Labrot © 1997-2018. Dernière mise à jour : 26 août 2015. Précédent Suivant index