Vue interne du GC-MS des atterrisseurs Viking

Le GC-MS des Viking était architecturé autour d'un four à pyrolyse en céramique, d'une colonne de chromatographie en phase gazeuse et d'un spectromètre de masse à secteur magnétique. Ce dernier fonctionnait en mode impact électronique à une énergie de 70 eV, et pouvait scanner toutes les 10 secondes des masses comprises entre 11,5 et 215 m/e  (Crédit photo : © NASA/JPL/Labrot).

Labrot © 1997-2018. Dernière mise à jour : 26 août 2015. précédent Suivant index