Diagramme de l'instrument Gas Exchange
des atterrisseurs Viking

L'instrument Gas Exchange des atterrisseurs Viking était assez complexe, comme le montre ce diagramme. En position basse se situe la chambre de mesure, à l'intérieur de laquelle est placé l'échantillon à analyser. Des quantités connues de krypton, qui sert de standard de référence, sont ajoutés à l'atmosphère par une valve à gauche. La solution nutritive est injectée à droite. La chambre est également équipée d'un radiateur, qui permet de stériliser le sol avant les mesures pour effectuer un test témoin. Le contenu gazeux de la chambre est ensuite repris par un flux d'hélium (en haut), dirigé vers une colonne de chromatographie, qui permet la séparation des différents composés volatils résultant de l'activité métabolique des microorganismes, comme l'oxygène, le dioxyde de carbone, l'azote, etc. Un régulateur de pression permettait d'éviter toute surpression éventuelle (Crédit photo : © Klein/Lederberg/Labrot).

Labrot © 1997-2018. Dernière mise à jour : 26 août 2015. Précédent Suivant index