Une portion du panorama couleur des collines Columbia.

Spirit paralysé

Le 1er octobre 2004, juste au début de la seconde extension de sa mission, les roues avant droite et arrière gauche de Spirit ont cessé de fonctionner, laissant le rover paralysé à la surface de Mars. La situation est d'autant plus ennuyeuse que le problème est intermittent. Après avoir subitement disparu lors d'une série de tests, l'anomalie est réapparue le 13 octobre.

La roue avant droite avait déjà causé des soucis aux ingénieurs au mois de juillet 2004. Le rover avait alors du s'arrêter dans un garage improvisé (indiqué par les traces noires sur le panorama couleur ci-contre) pour permettre aux ingénieurs d'étudier le problème. Les rouages de la roue offrant de plus en plus de résistance à la rotation, ceux-ci avaient été contraints de la désactiver, et de faire rouler le rover en marche arrière.

Le problème actuel semblait plus grave (tout en étant indépendant du précédent), et était représentatif du grand age des deux robots. Ces derniers ont déjà fonctionné trois fois plus longtemps que prévu, et la fatigue mécanique aidant, les défaillances vont être de plus en plus nombreuses.

Pour remédier au problème, les ingénieurs pensaient désactiver complètement les freins. En traînant les roues, Spirit aurait pu reprendre ses déplacements, qui seraient cependant devenus plus risqués : sans freins, les roues pouvaient effectivement changer de direction à la moindre secousse, et le rover risquait alors de s'écarter de la trajectoire souhaitée par les navigateurs. Fort heureusement, les ingénieurs se sont rendus compte que le problème n'était du qu'au dysfonctionnement d'un capteur, et non pas des freins eux-mêmes. En ignorant les informations renvoyées par le senseur défaillant, Spirit a pu reprendre son escalade des collines Columbia.

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant