Le résultat du poncage d'Adirondack par l'outil RAT

Les dents de Mars

Le 7 février 2004, pour la première fois dans l'histoire de l'exploration martienne, un robot a taggé une roche martienne. L'image-ci contre montre le surprenant résultat de l'attaque du rocher Adirondack par la meule qui équipe le bras robotique de Spirit.

Dans un premier temps, la roche a été dépoussiérée par la brosse métallique du RAT pendant 5 minutes. Ensuite, Spirit a apposé sa meule portative (deux têtes diamantées tournant à 3000 tours par minute) contre la surface d'Adirondack avant de l'actionner pendant 3 heures. De manière à éliminer la poussière générée par le ponçage, la surface fut de nouveau époussetée pendant 10 minutes. Lorsque le bras robotique s'est retiré, les ingénieurs ont pu découvrir une dépression de 45,5 millimètres de diamètre, à la surface presque polie.

Adirondack a apparemment opposé une résistance assez forte au ponçage, ce qui explique la faible profondeur (2,65 millimètres) et le temps mis par Spirit pour parvenir à ses fins. Le meulage a été cependant relativement doux, et la force exercée par le bras n'était que de 45 newtons.

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant