Vue sur les collines Columbia

Sur la route de Missoula

Pour l'instant, le rover Spirit a cheminé sur un terrain très rocailleux, parmi des blocs de roches acérées et anguleuses. Vraisemblablement projetés par l'impact qui a formé le cratère Bonneville, ces éjecta ont jusqu'à présent compliqué la progression de Spirit à la surface de Mars. Heureusement, le rover va bientôt aborder une région moins accidentée, jonchée de roches arrondies et bulleuses.

Ces roches scoriacées, totalement nouvelles pour Spirit, constituent probablement le sommet de coulées de lave, qui ont ensuite été recouvertes par les éjecta des cratères d'impact. Les petites vacuoles correspondent au départ de bulles de gaz initialement dissous dans le magma.

Pour étudier l'étendue de la couverture d'éjecta de Bonneville, les scientifiques ont utilisé les données de l'instrument THEMIS de la sonde Mars Odyssey. Capable de voir dans l'infrarouge, THEMIS permet de distinguer les régions caillouteuses correspondant aux éjecta (en absorbant la lumière du soleil, les roches apparaissent effectivement plus chaudes).

Désormais sorti des champs d'éjecta, Spirit va pouvoir appuyer sur la pétale d'accélérateur. Même s'il n'a pas battu le record de vitesse journalier de son collègue Opportunity, le rover a néanmoins déjà parcouru la distance honorable de 88,5 mètres au cours du sol 113. L'image ci-contre a été obtenue par la caméra panoramique de Spirit, juste après que ce dernier ait dépassé un petit cratère d'impact nommé Missoula.

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant