Triple nettoyage du rocher Humphrey par la meule de Spirit

Le nettoyage d'Humphrey

Lors du 55ème sol, le rover Spirit a pour la première fois utilisé la brosse de sa meule RAT pour nettoyer trois régions différentes d'un rocher (dénommé Humphrey), et ce l'une après l'autre. L'image ci-contre, obtenue par la caméra panoramique, a permis aux ingénieurs de d'assurer de l'efficacité de l'opération. Contrairement au cercle inférieur, les deux zones supérieures ne sont pas complètement circulaires, car la surface du rocher étant inégale, certains secteurs sont restés hors de portée de la brosse de Spirit.

L'objectif de ce triple époussetage était de dégager une surface suffisamment importante pour permettre l'étude d'Humphrey par le spectromètre MiniTES. Les scientifiques espèrent effectivement que l'instrument sera assez sensible pour voir une différence avant et après nettoyage. Si c'est le cas, le MiniTES pourrait alors être utilisé pour jauger rapidement l'épaisseur de la couche de poussière qui encrasse les roches. En examinant les zones nettoyées avec les instruments du bras robotique de Spirit, les scientifiques ont également pu choisir celle qui se prête le mieux à un ponçage. Humphrey a été abrasé au cours du 60ème sol, sur une profondeur de 2 millimètre par l'outil RAT.

Avec ses 60 centimètres de hauteur, Humphrey est le rocher le plus imposant étudié jusqu'à présent par Spirit, et semble caractéristique des rocs auxquels Spirit fut confronté. A mi chemin du cratère d'impact Bonneville, le rover a effectivement rencontré des terrains plus accidentés, qui ont compliqué quelque peu son cheminement à la surface de Mars ...

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell/USGS

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant