Les remparts de Gusev

Ligne d'horizon

Lorsque Spirit est entré en contact, après un parcours harassant sur la plaine rocailleuse de Gusev, avec les collines Columbia, les ingénieurs avaient l'intention de lui faire longer un long moment ces reliefs vers le sud, avant d'entamer une ascension. Malheureusement, l'arrivée de l'hiver a conduit les responsables de la mission à revoir ce planning.

Spirit a effectivement de moins en moins d'énergie à sa disposition, et ses panneaux solaires doivent à tout prix saisir le moindre rayon du soleil. Or, en cheminant au pied des versants des collines Columbia, Spirit aurait été plongé dans une ombre mortelle, les pentes masquant un soleil déjà bien bas sur l'horizon. Le rover a donc dès à présent commencé l'ascension sur 5 roues et en marche arrière, des Collines Columbia. Une fois la crête sommitale de West Spur atteinte, il la parcourra avant de redescendre de l'autre côté.

Chaque jour, Spirit va bénéficier d'une vue de plus en plus imprenable sur les terrains environnants. Jusqu'à présent, les images étaient prises à hauteur d'homme, la caméra étant située à 1,8 mètres du sol. L'image ci-contre, obtenue par la caméra panoramique PanCam, permet de découvrir la solitude bouleversante du site d'atterrissage de Spirit, ainsi que les remparts du cratère d'impact du Gusev, situés à 80 kilomètres de distance, qui barrent majestueusement l'horizon.

Depuis son promontoire, Spirit pourra non seulement étudier un affleurement qui intéresse au plus haut point les scientifiques, mais il bénéficiera d'un ensoleillement maximal. Le rover passera ainsi la majeure partie de l'hiver à bronzer, immobile, sous le pale soleil martien. Il ne sera dérangé que de temps en temps par les ingénieurs, soucieux de vérifier le bon fonctionnement des systèmes de bord.

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant