Une vue rapprochée de la roche "Pot of gold"

La fortune sourit aux audacieux

Même si cela est difficile à admettre, le cratère d'impact Gusev n'a pas, jusqu'à présent, répondu aux espoirs que les géologues avaient placé en lui. Si les vues orbitales, que ce soit celles des vénérables sondes Viking, ou des orbiteurs dernier cri de la NASA tel que Mars Global Surveyor, suggèrent avec force que ce cratère a un jour été un imposant lac, la situation au sol est bien différente.

En lieu et place des roches lacustres que les géologues souhaitaient découvrir, la surface de Gusev est couverte par des coulées de lave drapées par un épais manteau de poussière. Quelle que soit l'endroit ou il a regardé, Spirit a trouvé le même type de roche : un basalte noir comme il en existe partout sur Mars. Et comme si cela ne suffisait pas, les spectromètres ont identifié de l'olivine en abondance. Sur Terre, ce minéral s'altère en serpentine à la moindre goutte d'eau ...

Certes, la surface de certaines roches (comme Mazatzal)  semble avoir été en contact avec de petites quantités d'eau, probablement une fine couche de neige ou de givre déposée lors de "périodes glaciaires". Mais jusqu'à présent, Spirit n'avait jamais trouvé de traces minéralogiques significatives d'une présence d'eau liquide.

La persévérance des scientifiques a cependant fini par payer. Au pied des collines Columbia, Spirit a découvert des roches extrêmement altérées, comme rongées par un acide. Les analyses ont montré la présence d'hématite, et ces roches, qui semblent stratifiées, renferment également des petits nodules. Si ces pierres continuent de laisser les géologues perplexes, la ressemblance avec les roches découvertes par Opportunity au niveau de Terra Meridiani est en tout cas frappante ...

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant