Le sol de Bonneville mis à nu

Bac à sable

Le cratère Bonneville n'a pas répondu aux espoirs des scientifiques. Ses versants ne laissent entrevoir aucun affleurement rocheux, et Spirit ne prendra donc pas le risque de s'y aventurer. Avant de partir vers les collines Columbia, le rover s'est cependant livré à quelques investigations scientifiques.

Les géologues sont particulièrement intrigués par les propriétés du sol qui recouvre le fond du cratère. Celui-ci semble bien différent des sols rencontrés jusqu'à présent. Pour en savoir plus, les ingénieurs ont alors ordonné au rover de piétiner une petite dune baptisée Serpent lors du sol 72. L'image ci-contre, obtenue par la caméra panoramique, montre la cicatrice qu'a laissé Spirit dans la dune en question : une tranchée de 30 à 35 centimètres de largueur, pour 40 à 45 centimètres de longueur

Les dunes terrestres résultent d'une accumulation de particules de sable. La dune Serpent semble quant à elle constituée d'un matériau beaucoup plus fin, plus proche du limon que du sable. Sur Terre, des particules aussi fines ont peu de chance de former des dunes, et l'existence de telles formations sur Mars doit sans doute beaucoup aux spécificités de l'environnement martien, en particulier la gravité. D'après les analyses de Spirit, le matériau qui constitue la dune Serpent semble différent de celui qui drape le fond du cratère Bonneville, ce qui est étonnant étant donné leur proximité.

Go !Téléchargez le panorama complet
Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant