L'éperon rocheux "West Spur"

Sur 5 roues

Si le rover Spirit a dépassé les attentes les plus folles de ses concepteurs en atteignant les collines Columbia, l'engin commence malgré tout à montrer des signes de fatigue. Les ingénieurs ont effectivement noté que la roue avant droite consommait de plus en plus d'énergie, les rouages offrant de plus en plus de résistance à la rotation.

Dans un premier temps, les ingénieurs ont tenté de résoudre le problème en exposant la roue aux rayons du soleil. L'objectif était de réchauffer les rouages et de redistribuer le lubrifiant. Devant les résultats mitigés de l'opération, les ingénieurs ont purement et simplement décidé de désactiver la roue, Spirit étant tout à fait capable de rouler sur 5 roues. La roue récalcitrante ne sera plus utilisée qu'au niveau de certains passages délicats (pente importante, ou positionnement précis du rover pour l'analyse d'une roche), pour fournir un supplément de traction.

Spirit va donc continuer son exploration en marche arrière, en traînant la patte, ou plutôt la roue. Si ses déplacements seront désormais plus longs, les ingénieurs ont bon espoir qu'il puisse continuer sa mission dans des conditions presque normales.

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant