Stone Moutain, l'une des roches de l'affleurement du cratère d'Opportunity

Travail de terrain

Dès l'atterrissage, un superbe affleurement rocheux avait attiré l'oeil des scientifiques. Après l'avoir rejoint sans trop de difficultés, Opportunity s'est immédiatement lancé dans l'étude de ce lit pierreux providentiel, en commençant par son extrémité nord-est.

L'image ci-contre, obtenue par la caméra panoramique PanCam, montre l'un des innombrables rochers beiges clairs, nommé Stone Moutain, qui compose l'affleurement. Quelques sols auparavant, la caméra microscopique d'Opportunity avait découvert d'innombrables petites sphères au niveau du sol martien, ce qui avait posé la question de leur provenance. Il semble désormais certain que ces billes minérales proviennent de l'affleurement. Des centaines de sphérules sont effectivement enchâssées dans la masse rocheuse (comme des myrtilles dans un muffin, selon les géologues de la NASA), et tombent au sol quand celle-ci se désagrége sous l'effet de l'érosion.

La nature de ces perles grises a fortement divisé les géologues. Pour certains, il s'agissait de billes de verres formées lors d'éruptions volcaniques (lapili) ou d'impacts météoritiques. En refroidissant, les fines gouttelettes de matériaux en fusion éjectées dans l'atmosphère peuvent effectivement se figer en prenant une forme sphérique. La NASA estime cependant qu'il s'agit de concrétions minérales, formées par le lent dépôt de minéraux en solution dans de l'eau. Ces petites billes sont apparemment très riches en hématite.

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant