Le bouclier arrière et le parachute d'Opportunity sur la plaine grise de Terra Meridiani

Machine à rêves

Lors de la phase finale de l'atterrissage, après la coupure de la bride qui reliait la grappe d'airbags d'Opportunity au bouclier arrière, les rétrofusées RAD ont continué à fonctionner quelques secondes pour amener l'ensemble bouclier arrière - parachute le plus loin possible de l'atterrisseur, de manière à éviter tout risque de collision. Cet événement, et les 26 rebonds qu'Opportunity a effectué à la surface de Mars, ont fini par mettre une distance respectable entre le rover et son parachute, 440 mètres très exactement ...

En grimpant sur le rempart du cratère au fond duquel il s'est posé, Opportunity a pu jeter un oeil sur les terrains alentours. Il a ainsi pu acquérir cette image à couper le souffle. Au-delà du rempart opposé, sur une plaine grise et monotone, reposent les masses étincelantes du bouclier arrière et du parachute qui ont conduit Opportunity sur Terra Meridiani.

Pour peu que l'on s'en imprègne, cette vision peut facilement donner le vertige. Sous un ciel ocre et blafard s'étend à perte de vue la terre grise et poudreuse d'un désert minéral. Une solitude glacée et calme, semblable à elle-même depuis des millions d'années, comme figée dans l'immensité du temps. "Si on ne peut avoir la réalité, un rêve vaut tout autant", a écrit Ray Bradbury dans ses chroniques martiennes. Pour tous ceux d'entre nous qui n'auront pas la chance de fouler le sol de Mars de leur vivant, Opportunity nous offre une belle consolation. Celle de pouvoir ressentir, en fermant les yeux et l'espace d'un instant, la désolation bouleversante de Terra Meridiani, et d'atteindre, du moins en pensée, la surface de Mars. Nul doute que les images d'Opportunity viendront nourrir de nombreux rêves martiens ...

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant