Une météorite ferreuse sur Terra Meridiani

L'autre type de météorite "martienne"

Les plaines de Meridiani n'ont décidément pas fini de nous surprendre. A proximité de son bouclier thermique, Opportunity a effectivement trouvé une roche étrange de la taille d'un ballon de basket, qui s'est révélée être une météorite métallique, vraisemblablement échappée de la ceinture d'astéroïdes. Le spectromètre Mössbauer a confirmé que la roche est composée de nickel et de fer. Les scientifiques souhaitaient l'abraser avec la meule RAT, mais l'idée a été abandonnée après que les ingénieurs aient réalisé un test avec une météorite métallique. L'alliage fer-nickel est effectivement beaucoup plus dur que les roches martiennes, et la meule s'y serait cassée les dents !

Cette météorite est différente des "vraies" météorites martiennes, qui sont des fragments de Mars éjectés par l'impact d'un astéroïde ou d'une comète, et qui après un séjour plus ou moins long dans l'espace, se sont écrasés sur Terre. Chaque année, un grand nombre de météorites tombent sur notre planète, mais bien peu sont récupérées. Celles qui échouent dans les océans sont perdues à jamais, et celles qui atterrissent au niveau des régions tempérées sont très vites altérées, et deviennent méconnaissables (quant elles ne finissent pas enterrées, ou masquées par la végétation). Sur Terre, les endroits les plus propices à la collecte de météorites sont les déserts, qu'ils soient chauds ou froids. Sur les sols arides et dégagés par les vents du Sahara, ou sur les étendues glacées de l'Antarctique, les météorites se repèrent comme les yeux au milieu de la figure.

N'étant ni plus ni moins qu'une planète désert, Mars est idéale pour la recherche de météorites. La surface plate et relativement claire de Meridiani se prête à merveille à la collecte de ces pierres célestes, d'autant plus que les basaltes sombres sont ici peu nombreux. La découverte d'Opportunity, bien que très intéressante, n'est donc pas totalement surprenante ...

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL/Cornell

Labrot © 1997-2019.

index

Précédent

Suivant