Une fissure sur Terra Meridiani

Des fissures dans le sol

Si la région de Terra Meridiani est d'une platitude extrême, le sol est cependant zébré par endroits par d'étranges fissures. L'image ci-contre, obtenue par la caméra de navigation d'Opportunity, permet d'apercevoir l'une de ces craquelures. Nommée Anatolia, cette dernière se situe à 150 mètres environ du petit cratère Eagle ou le rover a atterri.

Au cours du sol 73, Opportunity a creusé à l'aide de sa roue gauche une tranchée de 11 centimètres de profondeur à proximité d'Anatolia. Il s'agit de l'excavation la plus profonde jamais réalisée par les deux rovers dans le sol martien. Pourtant, les géologues n'ont nul besoin de tels forages pour savoir ce qui se trouve sous les roues d'Opportunity.

Anatolia laisse effectivement apparaître des roches blanches qui semblent identiques à celles qui ceinturaient le cratère Eagle. Les roches salées qu'Opportunity a étudiées pendant deux mois s'étendraient donc sur une grande surface. Masquées par le matériel qui recouvre Terra Meridiani - du sable basaltique noir mélangé à des billes d'hématite -, elles pointeraient le bout de leur nez à la faveur d'égratignures plus ou moins superficielles, fissures ou cratères d'impacts.

Les accidents de terrain tels qu'Anatolia ne devraient pas gêner Opportunity dans sa course vers le cratère Endurance. Terra Meridiani étant pratiquement aussi plat qu'une piste d'atterrissage, le rover peut se permettre de battre des records de vitesse. Au cours du sol 82, il a pulvérisé son précédent record de 100 mètres en parcourant la distance impressionnante de 140,9 mètres.

Go !En savoir plus : Spirit et Opportunity

Crédit photo : © NASA/JPL

Labrot © 1997-2018.

index

Précédent

Suivant