Questions les plus fréquemments posées ...

Lors de l'ouverture de ce site en 1997, j'avais décidé d'insérer mon adresse email à la fin de chaque page pour qu'un lecteur, s'il le désirait, puisse suggérer des corrections à apporter, poser une question sur un point précis, ou simplement me faire part d'un commentaire. A cette époque, le volume de courrier n'était vraiment pas une préoccupation, et je prenais le temps de répondre à chaque émail reçu. Quelques années plus tard, la situation a sensiblement évolué, dans le bon ou le mauvais sens, selon le point de vue dans lequel on se place. Le bon côté, c'est que je reçois de plus en plus de courrier, ce qui, ne nous voilons pas la face, est toujours agréable. Le mauvais, c'est que les journées ne font toujours que 24 heures et que les courriels, au lieu de trouver un écho immédiat, sédimentent impunément dans la boite d'arrivée de ma messagerie, telles les argiles au fond des fosses abyssales océaniques. Pour tenter d'endiguer ce flot de messages qui restent lettre morte, j'ai mis en place cette foire aux questions, qui reprend les questions les plus fréquemment posées (tous les exemples proposés sont tirés de messages véridiques, les noms et les adresses ont cependant été modifiés pour des raisons évidentes de discrétion). Vous y trouverez peut-être une réponse à la question que vous vous posez. Dans le cas contraire, n'hésitez pas à m'écrire à labrot@nirgal.net et je ferai le maximum pour vous répondre dans ce qu'il convient d'appeler (avec sans doute un peu d'exagération) les "plus brefs délais"!

Météorite L'or du ciel
Lors d'une randonnée en montagne, mon pied a buté contre une étrange roche. Sa couleur, d'un beau noir luisant, m'a tout de suite semblé étrange. Je ne sais pas pourquoi, de la voir la à moitié enfoncée dans le sol au milieu des graminées, j'ai eu l'impression qu'elle était tombée du ciel et je me suis demandé s'il ne s'agissait pas d'une météorite. Je doute que ce soit une pierre volcanique, vu qu'il n'y a aucun volcan dans la région. J'ai parcouru votre dossier sur les météorites martiennes, et ma trouvaille partage beaucoup de points communs avec les roches que vous décrivez (en particulier les photos). Pourriez-vous m'indiquer s'il s'agit bel et bien d'une météorite ?

Bon, avant de rêver à une Ferrari rouge garée devant une villa immense dans je ne sais quel paradis tropical avec le sosie de Drunaa à vos côtés, sachez qu'il est extrêmement rare de découvrir une météorite, et qu'il ne s'agit bien souvent que de banales pierres terrestres (roche volcanique, minerai de fer, scories provenant d'usines métallurgiques). De plus, il est pratiquement impossible de se prononcer par émail sur la nature d'une roche, même (et j'insiste) lorsque ce dernier est accompagné de superbes photos numériques. Certes, il y a des indices qui sont prometteurs, comme la présence d'une croûte de fusion noire et brillante en surface (alors que l'intérieur est plus clair) ou une magnétisation sensible (détectable à l'aimant), mais cela ne suffit bien souvent pas à établir l'identité de la trouvaille. Le mieux est d'apporter votre pierre à un laboratoire de minéralogie, comme celui du très respectable Muséum d'Histoire Naturelle de Paris. L'expertise vous coûtera environ 30 €, mais si votre trouvaille intéresse le Muséum, les analyses peuvent devenir gratuites, à condition de faire don d'une petite quantité de la météorite (20 grammes, ou 20 % si la masse est inférieure à 100 grammes). Vous pouvez également vous adresser à un vendeur de météorites, en prenant cependant soin d'en choisir un sérieux (dans le milieu des chasseurs de trésors célestes, tout le monde n'est effectivement pas d'une honnêteté irréprochable).

 

Copyright Images : la délicate question des copyrights
Bonjour, nous sommes un groupe d'étudiants et nous devons réaliser un projet scolaire ayant attrait à Mars. Nous avons trouvé sur votre site plusieurs images intéressantes. Auriez-vous l'obligeance de nous octroyer la permission de les utiliser dans notre projet qui consiste en une présentation multimédia ? Nous avons noté que de nombreuses images proviennent de la NASA. Pourriez-vous nous indiquer quelle est la règle pour pouvoir les utiliser ? Est-ce que certaines images sont payantes ?

Comme vous l'avez noté, la plupart des images de mon site proviennent de la NASA, du JPL (Jet Propulsion Laboratory) ou encore (pour les plus récentes), du site de Malin Space Science Systems (le constructeur de la caméra de Mars Global Surveyor). Certaines images de la NASA sont tombées dans le domaine public, et elles peuvent donc être utilisées par n'importe qui. D'autres sont souvent libres de droits dans le cas d'une utilisation personnelle ou pédagogique (exposé ou site web réalisé dans un cadre scolaire, etc). Dans ce cas, il suffit simplement d'indiquer la source de l'image (par exemple les images de Mars Global Surveyor doivent porter la légende NASA/JPL/MSSS). Pour les dessins d'artiste, il faut demander l'autorisation de l'auteur (ou au moins faire figurer son nom). Lorsque la source d'une image est inconnue, plutôt que de ne rien mettre, il est préférable d'utiliser la formule générique "© droits réservés" (même si d'un point de vue légal, ce libellé ne doit pas valoir grand chose !). Enfin, pour les quelques images que j'ai réalisées moi-même, j'ai toujours accordé les autorisations, du moment qu'il s'agit de projets personnels ou éducatifs à visées non commerciales (par contre l'utilisation du moindre texte est formellement interdite sans mon accord préalable). Pour plus d'informations, je vous recommande de consulter les conditions d'utilisation des images de la NASA, du JPL et de Malin Space Science Systems (en anglais).

Travaux scolaires Travaux scolaires, en particulier TIPE (classes préparatoires) et TPE (secondaire)
Monsieur, je m'appelle Thomas Henry, je suis en classe préparatoire au lycée Hall à Lyon et je dois préparer dans le cadre de mes études un travail nommé T.I.P.E (Travail d'Initiative Personnel Encadré), sorte de mémoire que je présenterai lors des concours de fin d'année. J'ai choisi de m'intéresser à l'eau sur Mars, mais le sujet est complexe et jusqu'à présent je n'ai trouvé que peu d'information dessus. J'ai en particulier du mal à cerner les différentes théories expliquant son origine, sa localisation et sa disparition. Pourriez-vous me proposer un plan (sachant que la présentation dure 10 minutes), et me détailler les principales hypothèses ? J'attends avec impatience votre réponse.

Bonjour Thomas. Je te remercie de ton message et de l'intérêt manifeste que tu portes à la fascinante problématique de l'eau martienne. Cependant, je crois que ton projet ne te sera guère utile si je te mâche le travail en te fournissant un plan tout prêt ! Mon site contient déjà au moins trois dossiers sur ton sujet, que tu pourrais parcourir. La page de bibliographie référence également des adresses intéressantes. De plus, une recherche sur  devrait te permettre de trouver encore bien d'autres sites en français ou en anglais (le thème de l'eau martienne est effectivement fréquemment abordé). Enfin, un petit tour dans une bonne bibliothèque devrait te permettre de valider les informations glanées sur Internet en parcourant des ouvrages traitant d'astronomie (par exemple le grand atlas Universalis de l'astronomie ou de l'espace). Note que ma page de bibliographie présente aussi de nombreux ouvrages, en plus des sites Internet. Quand tu auras fait toi-même ton plan, je suis bien sûr disponible pour le relire et éventuellement te suggérer quelques améliorations ...

 

Documentation Recherche de documentation et d'images
Salut je suis passionné par la planète Mars et je trouve la page web que vous avez réalisé assez chouette, mais pourriez-vous m'indiquer une adresse Internet qui me fournirait des photos prises par Pathfinder, ainsi qu'un site qui décrive en détails la dernière sonde martienne construite par la NASA ? Merci de me répondre assez rapidement et bonne continuation.

Pour trouver votre bonheur, je vous conseille de jeter un oeil sur la page de bibliographie (une page apparemment guère consultée, à moins qu'elle ne soit pas assez visible humm ?) qui liste un grand nombre de sites web. D'une manière plus générale, une simple recherche sur vous renverra également une foule de sites. Quant aux images, possède aussi une fonction très puissante : sélectionnez juste l'onglet images (à gauche de l'onglet Web), tapez un ou plusieurs mots clés, et voilà !

 

Envoi de documentation ! Envoi de documentation
Monsieur, je m'appelle Cécile, je suis étudiante à Montréal et j'étudie la mission Mars Polar Lander. Je vous remercierai donc de m'envoyer le plus d'informations à ce sujet. Voici mon adresse : Cécile Charlier, 15 rue de Lockyer, Montréal. Je dois rendre mon projet dans deux semaines, donc j'espère que vous répondrez rapidement à ma demande.

Non non, ce n'est pas une blague, je reçois parfois ce genre d'émails ! Vous le comprendrez facilement, je peux difficilement répondre positivement à ces demandes. Photocopier les différents articles ou ouvrages relatifs à un sujet me prendrait un temps fou, sans compter le coût relatif à un envoi FedEx à l'autre bout de la planète !

 

Super ordinateur Informations utilisées pour Nirgal.Net
Bonjour ! En parcourant vos pages, une question m'est venue à l'esprit : où diable êtes-vous allé chercher toutes ces informations ?

Les sources documentaires auxquelles s'abreuve mon site sont diverses et variées. Je tire la plupart de mes informations de nombreux livres consacrés à Mars (dans leur grande majorité, ce sont des livres commandés aux Etats-Unis, mais des ouvrages dignes de ce nom commencent cependant à apparaître en France). Je m'appuie également sur des articles scientifiques publiés dans des revues tel que Science ou Nature. Internet constitue bien sur une source inépuisable d'informations, et j'ai passé des centaines d'heures à fouiller sur des sites web, en particulier ceux de la NASA. Les dossiers de presse que l'agence spatiale américaine publie à chaque nouvelle mission sont aussi un must pour dénicher des informations. La seule chose que je me refuse de faire, c'est de traduire des textes déjà existant en anglais (la facilité n'apportant jamais rien). A une seule exception (les descriptions des différentes formations présentées dans la base de données nomenclaturale, qui sont directement traduites de la base officielle de l'UAI), tous mes textes sont des originaux qui m'ont demandé des journées de travail. Lourdement documentés à partir de sources officielles ou faisant autorité, ils permettent à Nirgal.Net d'être sans équivalent sur le Net. Toutes les sources utilisées pour bâtir ce site sont listées dans la page de bibliographie.

 

Cinema Des critiques de films qui n'en sont pas
Je viens de lire ta page sur le film Mission to Mars de Brian de Palma, et je suis outré. Ta critique fait un peu pitié, et apparemment tu as oublié ou bien tu n'as jamais eu cette capacité, normalement inné, à rêver. Si on va au cinéma, c'est tout bête mais c'est pour s'évader de la réalité. Toi tu vas peut-être au cinéma pour avoir des rapports scientifiques, sache que pour cela, je te conseille Arté, Encyclopédia ou Histoire sur le câble. Bref mon avis ne doit te faire ni chaud ni froid, puisqu'il n'y a rien de scientifique, et que c'est simplement sentimental.

Humm bon, je ne sais jamais trop quoi répondre à ce genre de message. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les films déclenchent souvient bien des passions, dès que l'on se met à les critiquer ou les encenser. Etant donné que mon site est avant tout consacré à Mars - et non au septième art - il m'a paru naturel de traiter les films martiens sous un angle scientifique ou technique, plutôt que purement cinématographique. Cette grille de lecture, que je reconnais froide et austère, est parfaitement voulue et elle n'a absolument rien à voir avec une quelconque absence de sentiments ou d'aptitude à s'évader !

 

Modem Consultation avec une connexion faible débit
Je me connecte à Internet par le biais d'un modem 56 k, et votre site me paraît trop volumineux pour que je puisse le consulter dans de bonnes conditions. Existe-il sur un autre support qui rendrait la consultation plus facile ?

Malheureusement non, il n'existe pas d'autres moyens de le visionner. Il y a quelques années, je le distribuais à la demande sur CD-ROM, pour permettre à des possesseurs de modems 56k de le parcourir sans y laisser leur chemise. J'ai vite arrêté, car cela me prenait trop de temps, sans compter que les parties dynamiques du site (base de données MySQL sur la nomenclature martienne par exemple) n'étaient pas facilement transposables sur un CD. Les dossiers du site ont cependant été conçus pour faciliter au maximum leur lecture, quelle que soit le type de connexion utilisée. Contrairement à de nombreux sites où les informations sont disséminées sur de nombreuses pages (bien souvent, il s'agit de maximiser le nombre de hits pour gonfler ses statistiques !), chacun de mes dossiers tient sur une seule et même page. Une fois cette dernière chargée, il vous suffit de l'enregistrer sur votre disque dur pour pouvoir ensuite la consulter tranquillement off-line. Certes, les liens ne sont alors plus fonctionnels (à moins de rétablir la connexion), mais c'est un moindre mal. Grâce à ce système, vous avez la certitude d'avoir sur votre disque dur la majorité des informations sur le sujet que vous avez choisi.

 

Les mises a jour ? La douloureuse question de la fréquence et de l'intensité des mises à jour
Pourquoi votre site n'est-il plus mis à jour aussi souvent ? Hein pourquoi ? C'était mieux avant !

Quand j'ai créé ce site en 1997, celui-ci ne comportait que quelques dizaines de pages, et les mises à jour ou améliorations étaient donc relativement aisées. Depuis, il n'a cessé de prendre de l'ampleur et aujourd'hui, du haut de ses 1000 pages de texte (un chiffre qui comme l'altitude de certaines montagnes ne cesse d'augmenter), il dissuade facilement toute velléité orgueilleuse de mise à jour. Si, par miracle, ce qui a déjà été couché sur le papier électronique pouvait être définitif, comme gravé dans la pierre la plus dure, je n'aurais qu'à présenter de nouveaux éléments précédemment passés sous silence (ce qui, comme le sait tout webmaster, est déjà beaucoup moins évident qu'il n'y paraît de prime abord). Mais les miracles n'existent pas. A cause d'une actualité très dense (qu'il m'arrive parfois de maudire, si si) et de l'avalanche ininterrompue de nouvelles découvertes scientifiques, les dossiers traitant de sujets "généraux" (comme ceux sur le volcanisme, la recherche d'une vie extraterrestre ou encore les météorites martiennes) doivent être mis à jour en permanence, sous peine de devenir rapidement obsolètes (situation insupportable & prometteuse de nombreuses insomnies). Quant aux rares dossiers qui normalement ne devraient pas bouger (comme les récits historiques des premières observations, des premières tentatives de sondage spatial), je ne peux malheureusement pas m'empêcher de les améliorer aussi, étant atteint d'une sorte de trouble obsessionnel compulsif d'un genre nouveau qui fait que dès que j'en apprends un peu plus sur les sujets présentés dans ces fameux dossiers, je trouve soudain ces derniers incomplets voire vides de sens. Tout cela pour dire que toutes les pages de mon site ne sont pas parfaitement à jour, que certaines ne reflètent plus mon opinion actuelle ni l'état actuel de nos connaissances, et que je lutte avec héroïsme dans ce combat, qui - et c'est sans doute le plus triste -, est perdu d'avance ...

 

Jupiter Après Mars, le système solaire ?
A quand les autres planètes du système solaire, et le Soleil en prime ?

Si j'avais 9 vies comme les chats, je dirais que c'est en projet. Mais comme je n'en ai qu'une, et que les journées ne font que 24 heures, je pense que je vais m'arrêter à la planète rouge. J'avoue parfois volontiers que si c'était à refaire, je choisirais Pluton (vu qu'on ne connaît pratiquement rien de cet astre, et qu'aucune sonde n'a encore été flânée là-bas, cela aurait été de tout repos !). Cependant j'ai un faible pour Mars, que j'essaye d'assumer ... Mais une chose est sûre, je ne me lancerai jamais dans un autre site sur la Lune, Vénus ou l'une des géantes gazeuses !

 

L'étoile de la mort Nirgal, l'étoile de la mort
Juste une petite question en passant : pourquoi votre site s'appelle-t-il www.nirgal.net ?

Dans l'ancienne Babylone, l'une des civilisations phares de l'histoire de l'astronomie, Nergal - devenu par la suite Nirgal, à cause de je ne sais quelle bizarrerie dont la linguistique a le secret - désignait la planète Mars. Aujourd'hui, Nirgal fait surtout référence à Nirgal Vallis, une élégante vallée fluviale martienne qui serpente dans l'hémisphère austral sur plusieurs centaines de kilomètres, juste en dessous du secteur est de Valles Marineris. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si cette vallée se prénomme ainsi : les grandes vallées martiennes sont effectivement baptisées d'après le nom donné à la planète rouge dans différents pays ou civilisations. Nirgal est aussi le nom de l'un des principaux personnages de la fameuse trilogie de Kim Stanley Robinson, Mars la rouge, Mars la verte, Mars la bleue. Enfin, en babylonien, Nergal signifiait l'étoile de la mort, un nom très évocateur pour les passionnés de combats spatiaux, puisque c'est aussi celui de l'effroyable machine militaire impériale de la Guerre des Etoiles. Pulvérisée par luke d'un jet de torpilles à protons lors de l'épisode IV, l'étoile de la mort refera son apparition - sous une forme inachevée mais néanmoins opérationnelle - dans le Retour du Jedi (1983), que je considère encore aujourd'hui comme le plus grand film de science-fiction de tous les temps. Bien sûr, j'aurais pu utiliser une adresse plus parlante, comme www.mars.net, pour baptiser mon site. Mais outre le fait que cette adresse était déjà prise, je désirais un nom symbolique, porteur de sens et qui suscite l'interrogation. Le 4 juillet 2000, date anniversaire de l'atterrissage de Pathfinder, mon choix s'est donc définitivement porté sur Nirgal. Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur l'histoire du site, c'est par ici.

 

Globe martien Où trouver des cartes et des globes de Mars ?
Pourriez-vous m'indiquer où je pourrais trouver un globe de la planète Mars ? Je suis également à la recherche d'un planisphère avec le nom des reliefs ...

Les globes et les cartes de Mars ne courent pas les rues, c'est le moins que l'on puisse dire. A ma connaissance, le seul site Internet qui vend des globes martiens est celui de Sky & Telescope (rubrique Atlases, Maps & Globes) : Pour 110 € (port non compris), vous pourrez acquérir le globe ci-contre, ou le globe topographique établi grâce à l'altimètre laser de Mars Global Surveyor. C'est vraiment cher, la réalisation laisse un peu à désirer (de simples bandes de papier plus ou moins bien collées sur une sphère) mais cela reste malgré tout des objets indispensables pour tout passionné de la planète rouge. Notez que le bureau de recherches géologiques des Etats-Unis (USGS) propose gratuitement les bandes de papier (ici), donc vous pouvez vous fabriquer vous-même votre globe ! Sky & Telescope vend également une carte basée sur les observations de Mariner 9, pour un prix de 8.95 €. Mariner 9, ça date un peu, mais la carte est malgré tout assez belle. Seul bémol, je l'ai reçue complètement plié, et elle ne convient donc pas à une utilisation "poster". L'USGS édite également toute une série de cartes géologiques à différentes échelles de la surface de Mars, mais je ne sais pas si elles sont accessibles aux particuliers ...

 

Soucoupe volante La vérité est certainement ailleurs !
Bonjour Monsieur négatif. Ce que vous exprimez dans votre démonstration n'est pas le reflet de la vérité en ce qui concerne le Visage de Mars. Les récents clichés de la mystérieuse structure renforcent ma conviction, intacte depuis le début, que la colline représente bel et bien un énorme faciès de lion regardant vers le ciel. Je pense que vous êtes le genre de personnage qui ne croit en rien et bien sûr pas aux OVNIS, ces pures "foutaises".  Le jour ou la vérité sera enfin révélée, vous qui n'êtes préparé à rien, attention à votre cœur. Car nous vivons dans un monde bien plus étrange que vous avez l'air de le croire. Veuillez agréer, mon cher mouton, l'expression de mes salutations distinguées.

J'adore ces messages ! A chaque fois que j'en reçois un, j'ai l'impression d'être plongé dans un épisode de X-Files ! Pour ce qui est du visage de Mars, n'en déplaise à certains, les images à haute résolution de Mars Global Surveyor ont définitivement révélé sa véritable nature en avril 1998. Que des gens continuent encore de façon maladive à triturer dans tous les sens les images pour en faire ressortir des figures animales ou humaines me sidère. Sur le site de la grande librairie en ligne Amazon.com, un lecteur a jugé que la 5ème édition (certainement pas la dernière !) du livre de Richard Hoagland, intitulé pompeusement les monuments de Mars, était un ouvrage indispensable pour tous les psychologues et psychiatres qui s'intéressent aux personnalités paranoïaques obsessionnelles. Je suis entièrement d'accord avec lui. Les gens ont le droit de croire ce qu'ils veulent, du moment que cela ne met pas en danger leur vie ou celle d'autrui. Mais je crois sincèrement que le visage de Mars flirte maintenant d'un peu trop près avec l'escroquerie et l'obscurantisme, deux choses clairement inacceptables. Les courriels d'hurluberlus rejoignent donc immédiatement la poubelle sans autre forme de procès. Ce n'est pas un refus de discuter, juste une manière pour moi d'économiser quelques précieuses minutes d'une vie beaucoup trop courte ...

 

Vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question ?
Alors n'hésitez pas, écrivez-moi à labrot@nirgal.net

Email

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 21 mars 2004. Des commentaires, corrections ou remarques ? index